top of page

Où commence et où s'arrête le style "Jazz" ?

En tant que musicien j’en ai parfois entendu des vertes et des pas mures, notamment sur ce qui est "jazz" et ce qui ne l’est pas. Du genre "Je déteste le jazz " , "j’adore le jazz mais pas celui-là"; "c’est pas du vrai djâââzz" ; "le jazz, c’est pour les initiés" ; "on veut du jazz, jouez nous Petite fleur !" ; "d'habitude on aime pas le jazz mais là d'accord" ; "C’est pas dans le Realbook !"; etc.


Alors c’est quoi en fait, le jazz ?

Ok. Ce genre musical riche et évocateur, a conquis les cœurs du monde entier depuis son émergence au début du XXe siècle. Mais quand on parle de jazz, où trace-t-on la ligne entre ce qui est du jazz et ce qui ne l'est pas ? C'est une question complexe qui suscite des débats animés parmi les amateurs et les experts. Voici une modeste approche.



Le Jazz, un genre en perpétuelle évolution :

Le jazz est un genre musical dynamique qui a évolué au fil des décennies, fusionnant des influences provenant de différentes cultures et styles musicaux. Il a ses racines dans le blues afro-américain et s'est développé à travers des formes telles que le ragtime, le swing, le bebop, le cool jazz, le free jazz et bien d'autres encore.

Chaque période a apporté sa propre contribution

au jazz, créant ainsi un héritage musical riche et varié.


Qu’est-ce que ce n’est pas ?

Le swing, ou ce qu’on peut appeler aujourd’hui le groove, ce sentiment rythmique unique qui donne envie de taper du pied, est un élément essentiel du jazz. Mais toutes les musiques populaires rock, funk, pop, folklore etc., peuvent aussi s’en prévaloir. La recherche harmonique et des progressions d'accords originales, l'utilisation de rythmes syncopés, de contretemps et de polyrythmies lui ouvre dess porte vers la créativité. Mais la recherche systématique de la complexité, souvent de mise dans le jazz actuel (parfois jusqu’à l’ennui en qui me concerne), rejoint ici la musique classique ou moderne qui n’est pas en reste.


Du coup qu’est-ce qu’il lui reste ?

L'improvisation occupe une place centrale, offrant aux musiciens une liberté créative pour s'exprimer individuellement et/ou interagir avec les autres membres du groupe. C’est un des traits caractéristiques du jazz, une musique vivante en ébullition permanente, à l’image de se qui se passe en live. L’autre vient de la tradition : la réinvention des thèmes. Depuis toujours les musiciens de jazz utilisent les chansons traditionnelles ou les succès commerciaux du moment, quel que soit leur style, comme un matériau musicalement malléable support de créativité. C’est ainsi que certains titres sont devenus des « standards » dignes de figurer dans la sainte Bible du Realbook.

Les frontières floues :

L'une des raisons pour lesquelles délimiter précisément le style jazz peut être délicat est que le jazz lui-même repousse constamment ses propres limites. Au fil des ans, des artistes ont intégré des éléments d'autres genres musicaux dans leur musique jazz, créant ainsi de nouvelles formes hybrides et explorant de nouveaux territoires sonores. Par exemple, le jazz fusion a combiné le jazz avec le rock, le funk et la musique électronique, tandis que le Latin jazz a intégré des rythmes et des instruments latino-américains. Ces explorations et mélanges de styles ont enrichi le jazz et lui ont permis de rester pertinent et excitant.


La question de l'authenticité :

La question de l'authenticité dans le jazz est souvent soulevée lorsqu'il s'agit de déterminer où commence et où s'arrête le jazz. Certains puristes estiment que pour être considéré comme du jazz, il faut respecter certaines conventions et traditions spécifiques. Cependant, d'autres soutiennent que le jazz est un genre en constante évolution et que son ouverture à de nouvelles influences est ce qui lui permet de rester vivant.



Conclusion :

Le style jazz, bien qu'il soit difficile à définir de manière rigide, est caractérisé par des éléments tels que l'improvisation, les harmonies plus ou moins complexes, le rythme syncopé et le swing...

Cependant, il est important de reconnaître que le jazz est un genre en constante évolution, prêt à absorber de nouvelles influences et à explorer de nouveaux territoires musicaux. Plutôt que de chercher à délimiter strictement les frontières du jazz, il est plus intéressant de célébrer sa diversité et son adaptabilité. Après tout, c'est cette capacité à se réinventer continuellement qui fait du jazz un genre aussi captivant et intemporel. Comme me disait toujours un ami œnologue : » le bon vin, c’est celui que tu aimes ». Ainsi va le jazz.


33 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page